vendredi 2 septembre 2016

Direction le Nigéria !


Américanah
Chimamanda Ngozi Adichie
685 pages
Folio (2016)

«En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire.»

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l'Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment restr soi lorsqu'on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ?

De ce ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et nous offre une grande histoire d'amour, parcourant trois continents d'un pas vif et puissant.

« C'est marrant d'entendre "les Noirs veulent Obama" et "les femmes veulent Hillary", mais qu'en est-il des femmes noires ? »


C'est très motivée que j'ai démarré ce livre pour le challenge Faites le tour du Monde organisé par l'adorable Cassandra (je vous laisse aller voir ces liens). Le but étant de lire chaque mois un livre issu d'une sélection d'auteurs appartenant à un continent, et ainsi compléter la carte des pays dont on a lu un livre sur Livraddict. Et vous l'aurez compris, le premier livre de la sélection nous a tout droit conduit en Afrique pour un grand dépaysement au Nigéria.

Personnellement je ne connaissais pas du tout ce roman et je dois bien avouer que si il n'avait pas remporté le plus de votes, je ne l'aurai sans doute jamais lu... Mais j'avoue volontiers que grâce à cette lecture j'en ai appris beaucoup sur le Nigeria et ses conditions de vie et sa politique, mais aussi sur le regard que les nigérians peuvent porter sur le reste du monde et notamment l'Amérique. En ce sens, c'est une lecture très intelligente et ça change des romans généralement français/anglais/américains que l'on nous sert en quantité monstre et dont on connaît par cœur le fonctionnement.

Concernant les personnages principaux, notamment Ifemelu, je l'ai trouvée très dynamique et motivée mais aussi pleine de doutes. Parfois un tantinet naïve et énervante, elle peut faire des erreurs mais arrive quand même à s'en sortir. On la voit évoluer sur deux continents et devenir vraiment adulte. Durant la lecture commune de ce livre, beaucoup l'ont trouvée trop négative ou juste casse-pieds. Moi je n'ai pas eu trop de mal à m'adapter à elle, il faut de tout pour faire un monde ;) Et puis son côté assez féministe m'a plu ! Obinze, lui, est du genre très posé et calme, réfléchi. C'est ce qui m'a tout de suite plu chez lui. Il analyse les choses avant de parler. Bien sûr d'autres personnages se greffent à l'histoire, certains plaisants et... d'autres pas !

Chimamanda a une écriture belle et visuelle, riche. Certains la qualifient de dense aussi. Malgré les  presque 700 pages du roman, je ne l'ai pas trouvé si long une fois démarré et surtout terminé (bon, il faut avouer que j'étais à l'hôpital au moment de ma lecture, disons que je n'avais pas grand-chose d'autre à faire non plus) ! Je note après réflexion que certains passages auraient pu être abrégés, mais pas beaucoup non plus. J'estime que chaque phrase, situation ou action est nécessaire si l'auteure en a décidé ainsi.

Le livre est divisé en 7 parties (la rencontre d'Ifem et Obinze et leur vie au Nigéria ; le départ pour l'Amérique d'Ifem ; le parcours d'Obinze ; ...) et pas forcément dans l'ordre chronologique ! Le résumé m'a un peu perdue là-dessus, en fait. Mais après on ne souhaite qu'une chose : comprendre comment ils en sont arrivés là. Et pour la fin, je dirais que, bien qu'attendue, elle ne réduit ce livre qu'à une grande romance et j'en suis un peu déçue car trop facile... J'ai trouvé ce livre tellement intelligent sur les réflexions qu'il nous pousse à avoir grâce aux situations vécues d'Ifem que j'ai trouvé la fin un peu dommage !

Mais je suis grandement ravie d'avoir pu en apprendre plus sur le Nigéria, et d'avoir découvert Chimamanda à travers ce roman car elle nous propose des questionnements à travers des situations plutôt cocasses ! On parle de la richesse, des origines, des classes sociales, des conditions de travail et bien sûr des inégalités ou préjugés Noirs/Blancs qui subsistent encore... le tout à travers la romance des deux jeunes nigérians. A lire, pour les curieux, les philosophes et ceux qui aiment le dépaysement !

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Vous l'avez lu ? Il vous tente ?
Dites-moi tout !

2 commentaires:

  1. Coucou !
    Je viens de finir ce livre et je ne suis pas tout à fait d'accord lorsque tu dis que l'auteure résume le roman à une histoire d'amour et que c'est "une facilité"... Je pense davantage que c'est une évidence, au contraire! Au final, tout se résume à une histoire d'amour... En revanche, je pense qu'elle a été dans la facilité en arrêtant leur histoire là où elle l'a arrêté (car je pense que c'est une histoire qui ne peut pas fonctionner... xD)
    Sinon, pour TOUT le reste, j'adhère totalement ! C'est une lecture que j'ai énormément apprécié et j'ai même du mal à me trouver une nouvelle lecture... xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Indra !
      Merci pour ton commentaire ! Je maintiens mes positions, mais je comprends aussi ton point de vue et c'est vrai que le moment où l'histoire se termine est peut-être ce qui me pose problème, au fond. Mais je reste persuadée que c'est un livre davantage centré sur les idées évoquées que la romance en elle-même :)

      Supprimer

Un petit mot à me laisser ?