vendredi 10 juin 2016

J'ai préféré adopter dans un refuge. Pourquoi ?

Attention, l'article que vous vous apprêtez à lire est aussi sérieux qu'il peut être cucul-la-praline pour certains.  Mais il va bien falloir que vous le sachiez un jour ou l'autre si ce n'est pas déjà le cas : Je suis du genre folle aux chaaaaats ! *coeur-coeur*


Si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà pu voir cette mignonne petite boule de poils que j'appelle Loki (non, ce ne sont pas mes poils de jambes, hein...). Il est arrivé chez nous le 22/08/15. (Okkk, la nana qui se rappelle encore de la date sans hésiter !)
Que je m'explique : En arrivant sur Brest (le 17/08/15)je ressentais le besoin d'avoir une compagnie, surtout que j'ai toujours vécu avec des animaux jusque là.  Etant sous chimio, je savais que je passerai beaucoup plus de temps à l'appartement qu'ailleurs. Mon amoureux étant souvent en cours ou en ville, je ressentais le besoin d'avoir une présence constante avec moi. C'est pourquoi 5 jours après notre installation nous voulions commencer à acheter petit à petit le matériel afin d'accueillir le futur chat en bonne et due forme.
Sauf que le samedi, c'est journée adoption et on n'y était pas du tout préparés ! Forcément, on a voulu faire le tour pour voir les animaux présents et leur souhaiter bonne chance pour trouver leur famille pour la vie... Et on a craqué sur cette petite bouille d'une mignonnerie incontestable ! Je ne pouvais plus m'en détacher et je ne voulais pas partir sans lui. Quand mon chéri m'a demandé "Tu veux te renseigner pour lui ?" j'ai compris que lui aussi le trouvais très chouette.  Mais bon, il ne l'aurait jamais admis, hein ! ;) et c'est comme ça qu'il est arrivé chez nous. Bon, restait plus qu'à lui trouver un nom.. parce que Simba, c'était trop classique pour nous. On a choisi Loki (non, pas à cause de Marvel) mais parce qu'on adore la mythologie nordique.

Et depuis il partage notre quotidien : odeur de croquettes (et surtout de litière !), ronrons, câlins et bêtises en tous genres ne me font pas regretter cette décision !

On en vient à la question primordiale :

Pourquoi avoir adopté en refuge plutôt que chez un particulier ?

Premièrement parce que je souhaitais devenir bénévole dans une association du genre. Il me semblait donc naturel d'adopter dans un refuge. Deuxièmement, l'association prend en charge les premiers vaccins, les dépistages (coryza, typhus, etc..), l'identification (devenue obligatoire depuis 2012) et la stérilisation/castration afin d'éviter la surpopulation. ça ne se voit pas toujours au premier abord, mais il y a tellement d'animaux errants que les refuges sont engorgés et il devient difficile de trouver de la place pour tout le monde. Un animal devant se retrouver à la fourrière à de grandes chances de se faire euthanasier...

Donc, malgré une idée reçue, sur le plan financier, c'est tout bénef' : vous êtes assuré d'avoir un animal pucé et en bonne santé. Si ce n'est pas le cas, la pathologie de l'animal est déterminée et vous ne tomberez pas des nues en l'apprenant. Vous ne payez pas la stérilisation qui est déjà faite ou à effectuer chez un vétérinaire partenaire en général. Il ne reste plus que les derniers vaccins à faire pour les plus jeunes ou des rappels pour les plus âgés. Bien sûr, l'adoption a un coût : 160en moyenne pour les soins apportés à l'animal et pour continuer à faire tourner le refuge.
Tandis qu'un particulier ne va pas toujours (c'est même très rare) pucer les chatons à ses frais, les primo-vacciner, et c'est à vous qu'il revient de payer plein pot la stérilisation si jamais vous souhaitez le faire (ce qui est tout de même fortement recommandé).

Et puis, faut-il préciser qu'un animal adopté, petit ou adulte, vous aimera autant qu'il est possible d'aimer ? Surtout si vous leur offrez une jolie vie après des moments pénibles et difficiles qu'ils n'auraient jamais du connaitre. Loki ? Il a été trouvé dans la rue avec ses 2 frères et sœurs, séparés trop tôt de leur Maman. Désormais nous sommes ses repères et il nous le rend bien. Il a besoin d'une présence bienveillante, d'amour et de câlins.

Dernier point que je souhaiterai aborder : la surpopulation féline est un fait, pas une opinion. Il existe des personnes aux principes douteux qui pensent accueillir chez eux une peluche et qui ne s'en occupent pas, ou s'en lassent, ou encore qui préfèrent adopter un animal plus jeune dès que le premier atteint sa taille adulte (parce que c'est bien connu : un animal adulte est bien moins mignon qu'un petit !) avant de les abandonner lâchement. Ces animaux, rarement stérilisés se retrouveront du jour au lendemain soumis aux dures lois de la rue. Il leur faut se battre pour se nourrir, se protéger des intempéries, et conquérir de nouveaux territoires souvent au terme de bagarres bien sales.. Dois-je aussi parler des risques de maladie ? Bref. Vous voyez que c'est déjà difficile. Alors imaginez un peu la vie de ces chats qui ne connaissent QUE cette vie parce qu'ils y sont nés.

C'est pour ça que j'ai de l'admiration pour ceux qui recueillent des animaux chez eux, qui s'en occupent et qui les proposent à l'adoption sous contrat de bien s'en occuper. L'animal est normalisé. Alors oui, ça peut sembler coûter cher, il y a obligation de castrer/stériliser, mais c'est pour le bien de tous.


Voici le témoignage d'une adoptante et famille d'accueil :  « Il y a 3 ans j'ai décidé d'adopter la minette que j'avais prise en Famille d'Accueil. A 23 ans j'ai adopter Minouche 16ans. Elle en a aujourd'hui 19 et va très bien. J'ai trouvé beaucoup d'avantages à adopter un chat adulte, ils sont calmes et pas difficiles. A part manger, dormir et avoir quelques moments de folies elle ne fait pas grand chose! Et je vous confirme qu'a 19 ans elle joue encore et est en pleine forme. Avoir un chat calme me permet de faire des soirées à la maison sans qu'elle est peur, que je partes en weekend sans avoir peur de retrouver ma maison sans dessus dessous et surtout c'est un plaisir de dormir avec elle. Je lui offre une retraite paisible et elle me le rend très bien. Lorsqu'elle me quittera je donnerais une chance à un vieux chat. Tout le monde veut un chaton mais un adulte s'adapte tout aussi bien à son nouvel environnement et en plus on connaît son caractère. Un bébé c'est mignon en 6 mois il a sa taille adulte. Enfin tout ça pour dire que je suis très heureuse d'avoir ma nounouche et que si c'était à refaire je le referais sans hésiter! »

En bref, j'ai choisi d'adopter via un refuge parce que ça libère de la place pour accueillir d'autres animaux dans le besoin, qu'on y trouve tous les profils, mais aussi parce que d'un point de vue financier c'est intéressant même si on ne dirait pas de prime abord. Je ne dis pas que je n'adopterai jamais chez un particulier, mais dans ce cas il faut savoir mettre la main à la poche pour garantir un confort de vie à l'animal et le faire pucer.


Si je devenais Famille d'Accueil je vous ferai un autre billet là-dessus :)

Et vous, quelle est votre opinion là-dessus ?
Vous avez des animaux ? Par quel biais vous les avez adoptés ?
Dites-moi tout ! 

2 commentaires:

  1. Bonjour sympa ton article et ton loki a une bonne tête mais tu fais juste une petite erreur le puçage n'est pas obligatoire en france c'est l'identification qui est obligatoir donc même le tatouage est valable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, rectification faite, merci beaucoup d'avoir signalé :)

      Supprimer

Un petit mot à me laisser ?